vendredi 25 septembre 2020
I      Édition de la journée                                                                                                                                                                                Recevoir nos newsletters  •  Nous suivre sur les reseaux sociaux

ÉDITONous l’avons toutes constaté, pour cause de covid-19, le printemps 2020 est devenu délicieux et silencieux. Même les sirènes des véhicules d’urgence n’ont plus besoin de hurler. Désormais, tout est quiétude et rues dépeuplées à Paris comme en province. Cette situation acoustique inédite porte à réfléchir sur notre propre condition de femmes à l’approche de l’après. Il est donc raisonnable de penser qu’un cadre sonore calme et dépollué puisse augmenter notre survie et celle des animaux chanteurs. C’est à chacune d’entre nous d’agir. La Rédaction

MODE • LUXE

BEAUTÉ • BIEN-ÊTRE

ad

Femmes

©FG éditions 2013 I Quotidien Libre, journal d'informations généralistes et politique • CPPAP n° 0324 Z 93325